Chirurgie 1

TROMPE BOUCHEES: EFFETS SECONDAIRE DE LA CHIRURGIE ET TRAITEMENT NATUREL

  • Par
  • Le 21/08/2020
  • 0 commentaire

Les trompes de Fallope sont deux tubes minces, un de chaque côté de l'utérus, qui aident à conduire l'ovule mature des ovaires à l'utérus. Lorsqu'une obstruction empêche l'œuf de descendre dans la trompe, une femme a une trompe de Fallope bloquée, également connue sous le nom d'infertilité tubaire. Cela peut se produire d'un côté ou des deux et est la cause de l'infertilité chez jusqu'à 30% des femmes infertiles. Cependant pour déboucher vos trompes vous avez le choix entre un traitement naturel sans risque ni effet secondaire et un traitement chirurgical qui vous expose à de nombreux dangers.

Nos experts Dawabio vous proposent un traitement naturel

Voici le meilleur remède de plantes médicinales africaine pour déboucher les trompes et tomber enceinte rapidement. Ces plantes sont très efficaces pour déboucher les trompes de Fallope. Elles ont déjà permis à de nombreuses femmes dans le monde qui avaient des trompes bouchées de retrouver leur fertilité sans opérations. Si vous avez des trompes bouchées, voici les plantes médicinales qui vont vous permettre de connaitre la joie d’être maman. Comment ça marche?

La thérapie naturelle est composée des 2 éléments : une huile à appliquer comme cataplasme et des tisanes. Par son pouvoir vasodilatateur, dépuratif et diurétique, la tisane aura pour action de déboucher vos trompes. Aussi, l’huile à appliquer comme cataplasme permet d’adoucir les tissus et améliora la circulation dans toute la région pelvienne. Alors, l’action combinée de ces deux éléments va vous permettre de déboucher vos trompes naturellement et de tomber enceinte.

Pour découvrir notre remède naturel pour déboucher les trompes et tomber enceinte rapidement, cliquez sur l'image ci-dessous

Tel / Whatsapp : +33 644 661 758 ou +229 90 31 27 38

plantes médicinales  trompes bouchées

Contrairement à l'anovulation, où des cycles menstruels irréguliers peuvent suggérer un problème, les trompes de Fallope bloquées provoquent rarement des symptômes. Le premier «symptôme» des trompes de Fallope bloquées est souvent l'infertilité. Si vous ne tombez pas enceinte après un an d’essai (ou après six mois, si vous avez 35 ans ou plus), votre médecin vous prescrira une radiographie spécialisée pour vérifier vos trompes de Fallope, ainsi que d’autres tests de fertilité de base.

Un type spécifique de trompe de Fallope bloquée appelé hydrosalpinx peut provoquer des douleurs abdominales basses et des pertes vaginales inhabituelles, mais toutes les femmes ne présenteront pas ces symptômes. L'hydrosalpinx est lorsqu'un blocage provoque la dilatation du tube (augmentation du diamètre) et le remplissage de fluide. Le liquide bloque l'ovule et le sperme, empêchant la fécondation et la grossesse.

Cependant, certaines des causes des trompes de Fallope bloquées peuvent entraîner d'autres problèmes. Par exemple, l'endométriose et la maladie inflammatoire pelvienne peuvent provoquer des menstruations douloureuses et des rapports sexuels douloureux, mais ces symptômes n'indiquent pas nécessairement des trompes bloquées.

Les causes

La cause la plus fréquente des trompes de Fallope bloquées est la maladie inflammatoire pelvienne (MIP). La MIP est le résultat d'une maladie sexuellement transmissible, mais toutes les infections pelviennes ne sont pas liées aux MST. De plus, même si la PID n'est plus présente, des antécédents de PID ou d'infection pelvienne augmentent le risque d'obstruction des trompes.

Quels sont les risques et les effets secondaires d’une intervention chirurgicale

Comme pour toute intervention chirurgicale, il est essentiel de prendre en compte les risques. Les risques associés à une intervention chirurgicale pour déboucher les trompes sont:

  • hémorragie interne
  • infections
  • dommages aux organes internes
  • mauvaise cicatrisation sur les sites d'incisions

En cours d'intervention, la voie d'abord chirurgicale peut être modifiée en fonction des constatations faites pendant l'intervention. Un ouverture de l'abdomen peut parfois s'avérer nécessaire alors que l'intervention était prévue par voie vaginale ou par voie laparoscopique.
Des lésions d'organes au voisinage de l'utérus peuvent se produire de manière exceptionnelle (plaie intestinale, plaie de la vessie ou de l'uretère, des vaisseaux sanguins), nécessitant une prise en charge chirurgicale spécifique.
Un saignement interne est également exceptionnel et une transfusion sanguine ou de produits dérivés du sang peut alors être rendue nécessaire.
Un hématome ou une infection (abcès de la cicatrice) peuvent survenir, nécessitant la plupart du temps des soins locaux. Néanmoins, une seconde intervention pour traiter de manière adaptée ces complications peut se révéler nécessaire.
Comme toute chirurgie, cette intervention peut comporter très exceptionnellement un risque vital ou de séquelles graves.
Un traitement préventif anticoagulant est établi (médicaments, bas à varices, kinésithérapie) est prescrit pendant la période après l'intervention afin de réduire le risque de phlébite (formation d'un caillot dans une des veines) ou d'une embolie pulmonaire.

Si vous n'êtes pas ménopausée et que les ovaires ou au moins un ovaire est laissé en place, sa fonction persistera jusqu'à la ménopause naturelle. Il n'y aura donc aucun symptôme de ménopause directement après l'intervention.
Si vous n'êtes pas ménopausée et que les deux ovaires sont retirés lors de l'intervention, celle-ci entraînera donc une ménopause et vous pourriez avoir des manifestations, telles que bouffées de chaleur, ... Un traitement médical substitutif pourrait être discuté avec votre gynécologue.
Si vous êtes déjà ménopausée, l'ablation des ovaires ne présentera aucun effet secondaire particulier par la suite.
En cas de salpingectomie bilatérale, aucune grossesse spontanée ne peut être possible. En cas de désir de grossesse, une procréation médicalement assistée de type fécondation in vitro devra être discutée avec votre gynécologue.
En cas de salpingectomie unilatérale, si la trompe et l'ovaire de l'autre côté sont normaux, une grossesse spontanée peut tout à fait être envisagée.
Si vous avez été opérée pour une GEU avec un traitement conservateur (salpingotomie), un suivi de la décroissance de l'hormone de grossesse vous sera proposé. Il s'agit de vérifier par une prise de sang hebdomadaire que le test de grossesse sanguin redevienne négatif. En cas d'évolution défavorable de la prise de sang, un traitement médical pourra être instauré. Dans de rares cas, une seconde intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

En cas de myomectomie, une grossesse devra être évitée pendant 3 mois afin de permettre une cicatrisation correcte de l’utérus. Si la cicatrice de myomectomie est profonde ou multiple, une césarienne sera indiquée pour les grossesses suivantes.

Lors d’une réanastomose tubaire, un guide sera laissé en place dans les trompes pour une durée de 48 h. Ce guide sera simplement retiré par un examen gynécologique avant votre départ.

Autre remède que vous pouvez utiliser pour atténuer les symptômes

Huile de ricin est un remède populaire pour l'infertilité et les tubes bloqués. Il est également couramment utilisé pour provoquer le travail, bien qu'un examen de 2009 montre qu'il n'est ni nocif ni utile à cet égard.

Il n'y a aucune preuve scientifique que l'huile de ricin déverrouille les trompes de Fallope. Cependant, il n'y a aucun risque associé à l'application topique d'huile de ricin, donc cela peut valoir la peine d'essayer et cela peut hydrater votre peau.

 

 

 

Déboucher naturellement les trompe de fallope tisane pour déboucher les trompes de fallope déboucher les trompes de fallope avec plante

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire