LES PLANTE MÉDICINALE POUR SOIGNER HÉPATITE B ET C

  • Par
  • Le 21/08/2020
  • 0 commentaire
 
LES PLANTE MÉDICINALE POUR SOIGNER HÉPATITE B ET C
 
L’hépatite est une inflammation du foie. Cette maladie peut évoluer spontanément vers la guérison ou progresser vers la fibrose (cicatrisation), la cirrhose ou le cancer du foie. Les virus de l’hépatite sont la cause la plus courante dans le monde, mais d’autres infections, des substances toxiques (comme l’alcool ou certaines drogues) et des maladies auto-immunes peuvent aussi être à l’origine de cas d’hépatite.
Il existe cinq types de virus de l’hépatite (désignés par les lettres A, B, C, D et E), particulièrement inquiétants en raison de la morbidité et de la mortalité qu’ils occasionnent et des flambées épidémiques qu’ils peuvent entraîner. Les virus des types B et C, en particulier, entraînent une hépatite chronique chez des centaines de millions de personnes et sont la cause la plus courante de cirrhose et de cancer du foie.
 Pendant de longues années, les traitements à base de plantes étaient les seuls proposés aux patients. C’est dans cette optique, afin de vous soulager et d’éradiquer l’hépatite B et C que les experts en santé de dawabio vous propose une solution à base de plante médicinale pour soigner ce mal .cliquer sur l’image ci-dessous pour découvrir ce traitement naturel.
 
Phytothérapie
Plusieurs plantes occidentales et chinoises peuvent s'avérer utiles en cas d'hépatite virale aiguë ou chronique :
armoise capillaire ou yin chen (Artemisia capillaris) ;
chardon-Marie (Silybum marianum) ;
schisandra (Schisandra sinensis) ;
pissenlit (Taraxacum officinale) ;
réglisse (Glycyrrhiza glabra).
Le ginseng protège le foie de l’alcool :
Parmi les principaux ingrédients actifs du Panax ginseng, on trouve les ginsénosides. De cette famille de molécules naturelles, on a pu identifier à ce jour plus d’une trentaine de représentants, chacun ayant des vertus différentes ou complémentaires. L’un d’entre eux, le ginsénoside Rg1, pourrait, d’après de récentes études animales, contribuer à protéger le foie des lésions hépatiques consécutives à l’intoxication alcoolique. L’analyse des paramètres inflammatoires et de l’état des tissus hépatiques après ingestion d’une haute dose d’alcool, bien meilleur chez les souris traités préventivement avec du ginseng, montre l’intérêt que pourrait avoir cette plante en addictologie, notamment en accompagnement du sevrage et en prévention des cirrhoses souvent associées aux hépatites alcooliques.
 
Azadirachta, Margousier, Lilas des Indes, Nim, Neem (noms vernaculaires Wolof) :
Propriétés de la plante
Nombreuses propriétés :
Antalgique, anti-inflammatoire, antipyrétique
Antimicrobien : antibactérien, antiviral, antifongique, anticandidosique
Hépato protecteur et anti hépatotoxique, antiulcéreux
Anti-artérioscléreux, hypoglycémiant, hypolipidémiant
Insecticide, larvicide, nématicide, antipaludéen, antileishmanien
Anxiolytique
Anti tumoral
Anti androgène
Spermicide
Les propriétés anti-inflammatoires de l'extrait alcoolique des feuilles et d'écorces et de l'extrait aqueux lyophilisé des feuilles a été respectivement confirmée par Okpanyi et Tidjani
Antipyrétique, anti malarique
Antimicrobienne (Enterococcus faecalis)
Antiviral, trois composés (nimbaflavonerutinehyperoside) se lient avec la nucléoprotéine du virus de la grippe
Insecticide
Immunomodulateur, antirhumatismal, antitumoral
Il est bon pour traiter certains effet de l’hépatite B et C
Antidiabétique
Le margosate de sodium extrait du Neem expérimenté par Chaterjee dans le traitement des lésions des syphilis primaires et secondaires a permis une disparition plus rapide de ces lésions par rapport aux cas non traités, selon Kerharo
Le nimbolide possède des propriétés antipaludéennes
L'azadirone possède des propriétés anticancéreuses 
L’huile grasse extraite des graines de neem à 2 % mélangée à de l'huile de noix de coco, appliquée sur les parties exposées du corps de volontaires humains, assure une protection complète contre les piqûres de toutes les espèces d'anophèles, pendant 12 heures. L'application d'huile de neem est sûre et pourrait être utilisée pour se protéger du paludisme dans les pays d'endémie , ou mélangée à une crème de jour .
 
Zingiberaceae :
Les Zingibéracées sont d’origine d’Asie tropicale, elles sont pantropicales et se retrouvent principalement en Indonésie et Malaisie. On peut en retrouver aussi dans les régions chaudes et tempérées. Il as des propriétés anti inflammatoire et peu aider à soulager certains maux des hépatites B et C
 
Myrsinaceae :
Les fruits bleu-pourpres très décoratifs de Myrsine africana, espèce originaire d'Afrique, de Chine et d'Inde, sont employés comme vermifuge. En Malaisie, les feuilles d'Ardisia colorata sont employées en infusion pour traiter les maux d'estomac, et les fruit d'A. crispussont consommés localement. A Java, la sève d'A. fulginosa est bouillie avec l'huile de coco et utilisée pour traiter le scorbut. Aux Philippines, les fleurs et les fruits d'A. squamulosa servent à parfumer les plats de poisson.
 
Urticacées :
Parmi les Urticaceae les plus répandues dans les régions tempérées, il y a les orties, plantes nitrophiles dont l'action urticante est due aux acides formique et résinique : l'ortie brûlante (Urtica urens) est annuelle, monoïque, alors que la grande ortie (Urtica dioica) est vivace. Autrefois consommée, cette dernière sert à la préparation industrielle de la chlorophylle. Aussi utilisée dans la composition de certains médicaments contre les hépatites B et C

Les ramies blanche (Boehmeria nivea) et verte (Boehramia utilis), non urticantes, sont de grandes herbes vivaces, originaires de Chine, cultivées pour leurs fibres péricycliques et libériennes particulièrement résistantes et d'excellente qualité (soie végétale) .
mais qu'il est difficile d'isoler. Elles servent à la fabrication de billets de banque. Les plantes sont multipliées par fragments de rhizomes. Elles sont sensibles au photopériodisme.

Les Pilea sont des herbes annuelles ou vivaces des régions intertropicales. Pilea microphylla, plante ornementale d'Amérique tropicale, est appelée artillery plant, car elle projette ses graines au loin.

Les Parietalis (pariétaires) sont de mauvaises herbes nitrophiles cosmopolites. Les Elatostema d'Afrique occidentale entrent dans la fabrication de la poudre à fusil.
 
Le desmodium pour soutenir l'action du foie :
Le foie est la glande la plus volumineuse de l’organisme ce qui lui permet d’assurer un travail colossal indispensable à la vie. Il est pourtant constamment agressé. Tabac, alcool, déchets métaboliques, aliments industriels, médicaments… Si on ne soutient pas son action, il s'épuise. Une plante africaine est reine dans ce domaine : le desmodium.
La majorité des thérapeutes qui pratiquent les médecines naturelles reconnaissent l’importance majeure du foie dans le fonctionnement de l’organisme. Cet organe essentiel joue en effet un rôle :
·        il permet l'assimilation des sucres, des protéines et des graisses.
·        il synthétise des protéines à partir des acides aminés, du cholestérol et des sels biliaires qui constituent la bile indispensable à l’absorption des graisses.
·        il « détoxique » la plupart des « poisons » absorbés par l’alimentation, dont les médicaments, qu’il transforme en composés non toxiques. Il assure avec les reins l’élimination des déchets produits par notre métabolisme.
Ce rôle est si important qu'il est le seul organe qui soit capable de se régénérer (chaque moitié du foie peut se régénérer en un foie complet).
 
Pour fini noté bien que :
Le foie, constamment agressé
Il est donc fondamental de garder un foie sain si l’on veut jouir d’une bonne santé. Malheureusement, il souffre beaucoup tout au long de notre vie car les facteurs d’agression du foie sont multiples.Citons en premier lieu l’incroyable consommation de médicaments qui caractérise notre société. Je pense en particulier aux antidépresseurs, aux somnifères, aux antibiotiques mais aussi à la pilule contraceptive, mal nécessaire mais toxique pour le foie. Je pense également à notre alimentation trop riche, trafiquée ou contaminée par des pesticides et des conservateurs. L’abus d’alcool (la France détient à ce niveau un triste record) est également un facteur majeur de souffrance hépatique.
 
Pour plus d’info.
Tel whatsapp : +33644661758
+22990312738
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire