tomber enceinte grâce aux plantes

Diagnostic

DIAGNOSTIC DE L'ADENOMYOSE: Traitement naturel

L’adénomyose est usuellement définie comme étant de l’endométriose interne à l’utérus. En fait il s’agit d’une anomalie de la zone de jonction entre l’endomètre (muqueuse qui tapisse l’utérus) et le myomètre (muscle de la paroi utérine) qui va laisser les cellules de l’endomètre infiltrer le myomètre. Elle peut être superficielle (épaississement de la zone jusqu’à 12 mm) ou profonde (douloureuse).

 L'âge typique de début se situe entre 35 et 50 ans, mais peut affecter les femmes plus jeunes. Bien que l'incidence de l'endométriose soit estimée entre 6% et 10% de toutes les femmes et environ 30% à 35% de celles souffrant de douleurs pelviennes et d'infertilité, l'incidence de l'adénomyose est toujours discutable en raison de différents critères d'imagerie diagnostique - certains les estimations montrent environ 70% d'adénomyose chez les patientes atteintes d'endométriose contre 9% chez celles en bonne santé.

Remède naturel

Ce traitement naturel à base de plantes pour soigner l’adénomyose supprimera les douleurs que vous ressentez lors des règles et de vous permettra de vivre des cycles normaux. Il surpasse les traitements conventionnels qui soulagent la douleur, mais ne s’attaquent pas à la racine du mal. Cette tisane contient des plantes qui réduisent  le taux d'œstrogènes dans le sang. Cela permet de bloquer la prolifération et le saignement des lésions d’adénomyose. Ces plantes médicinales sont riches en antioxydant qui inhibent les enzymes qui mènent aux prostaglandines pro-inflammatoires. Ce sont des nutriments à forte dose anti-inflammatoire. Cela mettra définitivement fin aux douleurs que vous ressentez lors des règles. Nous savons que beaucoup d’entre vous se sont fait traités ou opérés d’adénomyose, mais que la douleur est revenue des années plus tard. Soyez rassuré, c’est sans risque ni effet secondaire. Vous allez guérir définitivement de l’adénomyose.
Cette tisane naturelle facilite aussi les multiplications cellulaires relatives à la fertilité, à la croissance, à la cicatrisation, à l’immunité; à la synthèse et à la sécrétion de nombreuses hormones. Pour découvrir ce produit, cliquez sur l'image.

Nos contacts: +33644661758 ou +22990312738

adénomyose

Les symptômes typiques sont:

1. Ménorragie (saignement en petites quantités);

2. douleur pelvienne;

3. Dysménorrhée (douleur associée aux menstruations).

De plus, la coexistence de l'adénomatose et de l'endométriose rend relativement impossible la délimitation de la symptomatologie propre à chaque type de pathologie.

Cependant, dans d'autres études, seulement 27% des patientes atteintes d'endométriose ont également présenté une adénomyose à l'examen IRM préopératoire. Des foyers diffus et discrets d'adénomyomatose ont également été identifiés chez 54% des jeunes femmes souffrant d'infertilité et de dysménorrhée et / ou de ménométorragie.

Bien qu'il ait été initialement déclaré que le diagnostic clinique des patients atteints d'adénomyose est relativement simple, pendant environ un siècle, le diagnostic d'adénomyomes et plus tard d'adénomyose était exclusivement RÉTROSPECTIF et basé uniquement sur la section de l'utérus après l'hystérectomie et l'évaluation histopathologique du myomètre.

Cependant, depuis plus d'un quart de siècle, les possibilités de diagnostic modernes ont considérablement changé, y compris le diagnostic préopératoire, qui est généralement particulièrement précis.

Diagnostic clinique

Les principaux détails du diagnostic se réfèrent à deux symptômes majeurs:

- Longs saignements menstruels → qui se transforment au fur et à mesure que la maladie évolue en fuites sanglantes continues

- Une pathologie douloureuse importante. Maintenant, cependant, il a été conclu qu'un diagnostic éminemment clinique est pratiquement empirique. En étudiant le nombre total de cas dans lesquels une hystérectomie a été réalisée pour n'importe quelle indication, une adénomyose a été trouvée dans 11,2% d'entre eux.

Le diagnostic d'adénomyose est généralement insaisissable jusqu'à ce que la confirmation histologique puisse être utilisée en hystéroscopie et en histopathologie, complétées par l'examen endovaginal échographique. L'hystéroscopie ne permet pas seulement de visualiser les signes pathognomoniques de l'adénomyose (irrégularités de l'endomètre, anomalies vasculaires, lésions hémorragiques), mais également la biopsie. L'échographie endovaginale est la possibilité d'un diagnostic préopératoire entre les mains d'un imagiste qualifié et dans le cadre d'une suspicion clinique.

L'IRM signale la présence ectopique de cellules endométriales ("adéno") et exclut une pathologie supplémentaire, classant la maladie en fonction de sa gravité.

Le lien entre l'adénomyose et l'endométriose est extrêmement difficile à délimiter, le plus souvent ces deux chevauchements. De plus, l'association avec la fibromatose utérine est relativement courante et les situations dans lesquelles le patient est diagnostiqué d'une adénomyose présentant une infertilité sont très nombreuses.

Traitement médical

L'adénomyose peut disparaître après le début de la ménopause, ce qui suggère que le traitement dépendrait du stade et de l'âge du patient ainsi que du désir du patient de maintenir sa fertilité.

Les options thérapeutiques seraient:

- Médicaments anti-inflammatoires: Ibuprofène administré 1 à 2 jours avant le début de la menstruation et pendant celle-ci; cela réduirait le flux menstruel et aiderait à soulager les symptômes douloureux;

- Médicaments hormonaux: la pilule contraceptive hormonale ou le «patch» hormonal ou même l'anneau contraceptif vaginal influencent positivement la fréquence du flux menstruel et l'intensité des symptômes douloureux. La contraception uniquement avec de la progestérone, comme des dispositifs intra-utérins ou une pilule contraceptive continue (qui induit une aménorrhée - absence de menstruations) est donc une attitude thérapeutique bénéfique.

- Hystérectomie - ablation de l'utérus: dans le contexte où l'intensité de la douleur est exacerbée, le médecin traitant peut indiquer cette méthode sans ablation des ovaires.

- L'ablation (ablation de l'endomètre) - une alternative à l'hystérectomie, n'est généralement pas valable pour le traitement de l'adénomyose, car elle détruit uniquement la zone de l'endomètre, et non les cellules endométriales situées dans l'épaisseur du myomètre.

- Embolisation des artères utérines - traitement traditionnel des fibromes, peut aider en diminuant le flux sanguin vers les formations tumorales, en réduisant la symptomatologie.

- Résonance magnétique - focalisée sur les zones de lésion - utilisée chez les patients qui souhaitent préserver leur fertilité.

Complications en l'absence de traitement

De plus en plus, les patients qui traitent l'infertilité sont soupçonnés d'avoir une adénomyose, mais cela n'est pas concluant (cela peut simplement être un corollaire au fait qu'ils sont plus âgés lorsque l'incidence de l'adénomyose est plus élevée. élevé).

Théoriquement, l'adénomyose est un trouble structurel, elle peut donc avoir un impact sur la fertilité, mais les preuves sont insuffisantes pour le confirmer.

En théorie également, l'adénomyose augmente le risque de complications

La «pierre d'essai» de l'adénomyose nécessaire ou vraie est diagnostiquée efficacement en gynécologie, sous des formes sales et sévères, qui peuvent former le traitement de l'hystérectomie (ablation de l'utérus), de sorte que la femme est en pré-ménopause et en post-ménopause.

Anovulation 203

ANOVULATION: Tomber enceinte naturellement

L’ovule est le gamète féminin, la cellule féminine à l’origine de la vie lorsque elle fécondée par le spermatozoïde, gamète masculin. L’anovulation est une anomalie qui provoque l’irrégularité de l’ovulation. Elle se caractérise par une courbe de température plate, c'est-à-dire sans pic thermique post ovulatoire. Ces troubles sont plus souvent temporaires mais parfois définitifs. Cette absence d’ovulation résulte d’un dysfonctionnement des ovaires ou d’un trouble des fonctions nerveuses qui participent au contrôle du cycle ovarien. Une femme qui n’a pas d’ovulation ne peut pas tomber enceinte. Ainsi, l’anovulation est la principale cause de stérilité chez la femme. 

 

Vous souhaitez tomber enceinte rapidement grâce à des méthodes naturelles ? Adopter les bons réflexes, une bonne hygiène de vie et inclure certains aliments dans votre assiette peuvent vous aider à booster votre fécondité et votre ovulation naturellement. Suivez le guide ! Ces 8 méthodes vont vous permettre de stimuler naturellement votre ovulation

1 Traitement naturel

 Le traitement naturel pour retrouver votre ovulation que nous vous proposons est entièrement composé de tisanes naturelles. Il vise à rétablir votre cycle et vous permettre de tomber enceinte. A l’inverse des autres médicaments, ce remède naturel est entièrement composé de plantes. Il permet de stimuler l’ovulation et de restaurer le système hormonal naturellement. Il est un puissant tonique utérin pendant l’ovulation et a alors un effet constructif sur les hormones de reproduction. Ainsi, la tisane contribue à l’amélioration de l’activité ostrogénique et aide aussi à augmenter les faibles niveaux de progestérone. C’est un remède naturel et efficace qui vous permettra de d’ovuler à nouveau. L’utilisation de plantes naturels donnent généralement des résultats positifs et agissent significativement pour provoquer l’ovulation. Découvrez ce produit en cliquant sur l'image qui suit

Tél/Whatsapp: +33644661758 ou +22990312738

TRAITEMENT NATUREL anovulation

2 Surveillez votre poids

Poids

Un poids trop élevé ou trop faible influe sur la fertilité et peut perturber l’ovulation. Pour savoir si votre poids est normal, calculez votre IMC en divisant votre poids en kilo par votre taille en centimètres avant d’en faire le carré. Si le résultat se situe entre 18,5 et 24,9, tout va bien. Vous avez le poids idéal pour avoir un enfant et vous êtes en bonne santé.

3 Mangez équilibré

C3 a9quilibr c3 a9

Un régime trop sévère tout comme une alimentation trop riche et trop grasse aura tendance à perturber votre cycle et à causer des problèmes d’infertilité chez la femme. Pour augmenter vos chances de grossesse, mangez équilibré et varié. Consommez moins de viandes transformées (saucisses, bacon) et davantage de protéines végétales. L’acide folique ainsi que les vitamines B9 et E aideraient à favoriser la fécondité.
4 On arrête de fumer

Fumer

Fumer nuit gravement à la santé… et à la fertilité. La prochaine fois que vous allumerez une cigarette, sachez que le tabagisme dérégule les cycles menstruels, réduit le nombre d’ovocytes, perturbe la maturation des ovocytes et ralentit la circulation de l’ovule dans les trompes. On considère qu’avec le tabac la fertilité pourrait chuter de 10 à 40% par cycle et quasiment multiplier par deux la période des essais bébé. Vous arrêtez quand ?

5 Essayez-vous aux techniques de relaxation

Relaxation

On le sait, le stress peut nuire à la fertilité et perturber le cycle de la femme. En plus de pratiquer régulièrement une activité sportive (très bénéfique pour combattre le stress), le yoga, la sophrologie, la méditation ou autres exercices de relaxation peuvent vous aider à réduire et à contrôler vos émotions négatives.

6 Boostez votre ovulation par les plantes

Plantes

Depuis des millénaires les femmes ont recours aux plantes pour augmenter leurs chances de tomber enceintes :

  • La racine de fausse licorne aiderait à stimuler l’ovulation et la reproduction ainsi qu’à réguler le système hormonal.
  • La feuille de framboisier restaurerait l’équilibre hormonal de la femme.
  • Les gélules d’huile d’onagre aideraient à régulariser les cycles menstruels en boostant la production d’hormones.
  • Le trèfle rouge serait efficace pour maintenir l’équilibre de l’utérus et détendre le système nerveux.
  • Les baies de gattilier (ou vitex) permettraient de rétablir l’équilibre des cycles menstruels, de corriger les déséquilibres hormonaux, de stimuler l’ovulation et de diminuer les risques de fausse couche.

Attention, veillez toutefois à en parler à votre médecin pour éviter tout risque, et en particulier si vous continuez à en consommer pendant la grossesse.

7 Stimulez votre fertilité avec l’homéopathie

Hom c3 a9opathie

Les femmes à la recherche d’un coup de pouce pour booster leur fertilité se tournent souvent vers l’homéopathie. Cette médecine douce qui agit sur certaines hormones aiderait à retrouver des cycles menstruels réguliers et boosterait l’ovulation. Le mieux est de consulter un homéopathe qui saura vous conseiller et vous prescrire un traitement adapté.

8 Faites l’amour tous les deux jours au moment de l’ovulation

Amour

Pour booster vos chances de tomber enceinte avec le sperme d’un donneur ou celui de votre partenaire, le premier geste est d’abord de repérer votre période d’ovulation à l’aide d’un test d’ovulation ou en prenant votre courbe de température tous les matins.

Pour obtenir un sperme de bonne qualité, mieux vaut respecter une période de 2 à 3 jours d’abstinence entre chaque rapport, de préférence 2 jours avant et après l’ovulation. Et faites l'amour quand vous avez l'envie.

Les causes de l'anovulation

Elles sont multiples, il peut s'agir :

  • D'une anomalie de la commande venant des centres nerveux ; (origine centrale)
  • D'une anomalie des ovaires ;
  • De causes médicales plus générales.

Vous avez le choix entre un traitement qui vous fera retrouver votre cycle menstruel, vous permettra de tomber enceinte naturellement, sans risque ni effet secondaire puisque c'est fait à base de tisane, plante, racine, écorce, ou de chercher de tous les cotés un traitement qui n'a pas de garantie.