Créer un site internet

Adénocarcinome de la verge : Traitement naturel

  • Par
  • Le 26/04/2020
  • 0 commentaire

Adénocarcinome de la verge : Traitement naturel

 
 
ADÉNOCARCINOME DE LA VERGE OU CANCER DE PENIS : TRAITEMENT NATUREL
 
Le cancer du pénis, ou de la verge, est un cancer rare en France. Son âge moyen de survenue est de 60 ans. Son principal facteur de risque est le phimosis ou l'absence de circoncision, associé à une absence d'hygiène locale suffisante et à une infection transmise sexuellement par le papillomavirus (types 16 et 18). Dans la plupart des cas, le cancer du pénis se présente sous la forme d'une tumeur de la peau, généralement un carcinome épidermoïde. Cliniquement, on retrouve une induration avec une ulcération à l'extrémité de la verge. Parfois, il existe des ganglions inguinaux. Ces lésions peuvent saigner. Elles siègent sur le gland (48%), le prépuce (21%), la couronne (6%), le corps caverneux (2%).
TRAITEMENT DAWABIO
Nous vous proposons ici un mélange de graines, de racines et d’écorces d’Afrique qui permettent de prévenir et de guérir du cancer (cancer du pénis, cancer  du sein, cancer du  foie, cancer de la prostate, cancer de la tyroïde, cancer du col de l’utérus, cancer du rein) et les maladies cardiovasculaires. Ces plantes sont très peu connues des scientifiques et elles possèdent des qualités extraordinaires contre le cancer. Leur utilisation contre le cancer est bien plus efficace que la chimiothérapie.
Riche en antioxydants et en oligo-éléments, nos plantes pour guérir du cancer retardent le développement des cellules cancéreuses grâce à un pigment qu’elles renferme   , la phycocyanine l’extrait de racine tue les cellules de façon très sélective. Les cellules saines ne sont pas été tuées, alors que les cellules cancéreuses oui. Notre traitement naturel tue le cancer de façon entièrement naturel sans nausées, ni perte de poids, ni perte de cheveux, tout en protégeant le système immunitaire.
Personne ne peut vous dire que ces plantes guérissent définitivement n’importe quel type de cancer, ce serait mentir. Mais grâces à ces plantes, vous pouvez améliorer la qualité de vie des patients atteints par le cancer, un fait vérifié. Mieux encore, elles peuvent même soulager certains symptômes du cancer ! Comment ça marche ?
Ces plantes africaines sont de puissants antimicrobiens et antifongiques. Elles permettent d’arrêter les processus métastatiques en réduisant la taille des tumeurs. Cela freinera de manière considérable l’avancée du cancer.
Cependant, même si ces racines sont très efficaces, nous vous recommandons de les accompagner par les traitements conventionnels. Nous ne vous demandons absolument pas d’abandonner le traitement que vous suivez contre votre cancer. En effet, il ne faut jamais laisser totalement de côté un traitement médical pour commencer une thérapie issue de la médecine naturelle africaine à base de plantes. Vous mettrez votre santé et votre vie en danger. Notre traitement naturel anti cancer devra être combiné avec la thérapie conventionnelle. Cliquez ici pour découvrir notre traitement naturel :
 
 
 

Pénis : anatomie, rôle, schéma, maladies

Le pénis est l'organe sexuel, reproducteur et urinaire de l'homme. Anatomie, taille, maladies, examens, érection, éjaculation, circoncision... Découverte du sexe masculin avec le Dr Ludovic Ferretti, chirurgien urologue.
 
 

Maladie du pénis : les symptômes qui doivent alerter

Les maladies du pénis, également appelé "verge" sont très diverses. Tout changement au niveau du sexe masculin, au repos ou en érection, doit amener à consulter pour trouver la cause et mettre en place un traitement. Le point sur les signes qui doivent alerter

Le manque d’hygiène, un facteur de risque de cancer du pénis

Le défaut d’hygiène, aggravé par l’existence d’un phimosis (affection du pénis) empêchant tout décalottage, augmente le risque de cancer du pénis.
En effet, le développement microbien peut entraîner une inflammation impliquée dans le développement du cancer. Ainsi, on recommande un nettoyage classique à l’eau et au savon après décalottage (sans forcer), puis séchage. Et après avoir uriné, bien essuyer le gland afin de ne pas laisser de l’urine acide s’infiltrer sous le prépuce, ce qui favoriserait l’inflammation.
Les autres facteurs de risque :
·         Une maladie dermatologique du gland ou du prépuce susceptible de provoquer un cancer dans un second temps.
·         Une infection par les papillomavirus, des virus sexuellement transmissibles, également responsables de verrues.
·         L’âge : le cancer du pénis touche plus souvent des hommes de plus de 60 ans.
·         Les relations sexuelles non protégées, les partenaires multiples, une vie sexuelle débutée à un jeune âge.
·         La circoncision : les preuves ne sont pas suffisantes mais la circoncision pourrait protéger du cancer du pénis en favorisant une meilleure hygiène et en prévenant le phimosis.
·         Le tabagisme.
 
 
 
Comment prendre soin de son pénis ?
L'hygiène intime reste un sujet tabou, encore plus quand il s'agit de celle des hommes. Alors, pour vous messieurs, voilà huit points clés pour arborer une jolie verge en pleine santé !
Pour votre bien-être et celui de votre partenaire, vos parties intimes doivent se faire belles et propres…
1. Nettoyer la verge avec un savon doux : un pénis sain, c’est d’abord une bonne hygiène corporelle. Inutile d’investir dans quelque produit soi-disant spécifique, un gel douche surgras fera très bien l’affaire. Si vous n‘êtes pas circoncis, pensez à bien décalotter comme vous l’a appris votre maman, et, dans tous les cas, ne savonnez pas plus d’une fois par jour, sans quoi la délicate et douce peau de votre gland s’en trouverait asséchée.
Vous pouvez aussi essayer Toniglandyl, (mais la rédaction ne prend aucune responsabilité sur ce produit), ou, comme le préconise Booba dans sa chanson Illégal, de laver votre pénis à l’eau bénite (pareil).
2. La parer de ses plus beaux habits : optez pour des sous-vêtement en coton ! Ces derniers sont aussi confortables que respectueux de vos bijoux de famille et du reste. Sinon, pour vous amuser, vous pouvez aussi le déguiser : vous trouverez ici et toute une gamme de costumes pour phallus, allant des plus classiques (si tant est qu’une tenue de sexe soit une chose commune), aux plus excentriques… A vous de jouer.  
3. La laisser respirer : évitez les pantalons serrés et collants, qui provoquent des frottements et engendrent démangeaisons ou irritations. Idem pour le vélo à haute dose.
4. L’apaiser : en cas de problème, appliquez une petite crème simple, sans parfum, ou un peu d’huile d’amande douce avant la douche. Certains adeptes des méthodes naturelles recommandent d’utiliser du vinaigre dilué dans de l’eau, de l’ail ou du yaourt, afin de traiter une mycose (plus rare chez les hommes mais pas inexistante). Cependant je n’ai pas pu tester pour vous, cela reste donc à vérifier.
5. Muscler son pénis : il y a un nom que l’on devrait tous connaître, hommes et femmes, c’est le périnée. En effet, ce muscle situé à l’entrejambe, à la base du pénis, permet de fortifier l’érection et d’avoir une plus grande maîtrise de son éjaculation. Pour le développer et l’entretenir, il suffit d’en prendre conscience et de l’exercer  plusieurs fois par jour. Pour ce faire, contractez votre périnée quelques secondes, puis relâchez-le. Répétez l’opération une dizaine de fois. Un exercice à consommer sans modération.
6. Coiffer son sexe : élaguez, taillez, coupez, mais par pitié ne rasez pas ! Pour vous comme pour nous, c’est très désagréable : ça pique et ça gratte à la repousse (soit pendant un certain temps tout de même). Par ailleurs, ce n’est ni bon pour la peau (si fine à cet endroit), ni pour l’aspect hygiénique : si des poils sont là, c’est qu’il y a une raison. En revanche, un petit coup de tondeuse à barbe permettra d’y voir plus clair et de mettre en valeur votre merveilleux sexe.
7. Proscrire les excès : alcool, tabac, grosse consommation de films pornos et masturbation abusive : voilà le cocktail idéal pour faire de votre vénérable verge un vulgaire marshmallow… Eh oui, boire ou copuler : il faut choisir !
8. Afin de prémunir votre pénis des champignons et autres IST malvenues, si vous ou votre partenaire n’avez pas fait de test, utiliser des préservatifs s’avère essentiel
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire